Le Chapelier Fou

Faire des Ordres un beau désordre...
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 ONI et politique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Argrath le Troll
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 46
Age : 51
Emploi : Infirmier en psychiatrie
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: ONI et politique   Mar 8 Mai - 8:07

Arrétons nous un instant sur les élections présidentielles récentes.
En effet mes collègues syndiqués et moi avons vainement espérés que Royal passe.
Entre autre pour la politique sur les ordres. Mme Royal avait promis un renouvellement de la politique sociale et des consultations régulière des partenaires sociaux.
A moins que vous ne sortiez d'une caverne, vous n'êtes pas sans savoir que c'est Mr Sarkozy qui a gagné, et largement. On peut légitimement penser qu'il appliquera son programme sans aucune hésitation et sans aucun ménagement des désideratas syndicaux. Or comme c'est l'UMP qui a rédigé et concu cette loi, qu'on ne peut pas dire que ce soit une équipe amène envers le syndicalisme et qu'enfin la politique corporatiste sert les intérèts d'une politique libérale contractuelle, on peut légitimement penser que l'ONI servira les intérets de l'équipe dirigeante en place a plus d'un titre. Elle sera sans doute appliquée avec la plus grande rigueur, pour le plus grand plaisir des organisations pro cadres qui soutiennent le projet.
Ceci nous ammène a plusieurs reflexions:
-Il n'est plus possible de rester sur une position de boycott. Les premières elections seront essentielles car la se jouera l'avenir des salariés infirmiers, les libéraux ayant opérés un hold up sur la profession.
-L'intérèt, vu que les délibérations seront secrètes, est qu'il y ait des élus capables de répandre ce qui se dira au sein de cette institution. Le but n'est pas de "noyauter" l'ordre. L'entrisme pour l'entrisme n'a aucun intérèt, si ce n'est de passer pour ce que nous ne sommes pas, des comploteurs.
-Bien sur on peut penser que les voix en notre faveur seront restreintes car la participation sera maximum du coté des organisations pro ordres, les seules encore interessées et informées de l'existence de cette structure. On peut légitimement penser qu'ils y ont tout intérèt afin de placer leurs billes. Ne croyons pas que des associations dont le but est d'obtenir une légitimité électorale laisseront passer l'occasion de s'approprier des miettes de pouvoir!
-C'est donc a nous maintenant que les élections présidentielles sont passées et que l'ONI est bien malheureusement acté de ne pas jouer la politique du pire c'est a dire de celui qui ne veut pas voir, ni entendre.
Agir ainsi n'empéchera rien, il nous permettra simplement d'avoir un bouc émmissaire afin de nous défouler de notre échec.
-L'urgent est une réunion intersyndicale afin de tenter d'avoir une politique commune avec des candidats communs, nul ne pouvant accuser les autres de faire de l'entrisme malvenu.

C'est une urgence capitale pour notre futur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-chapelier-fou.forumactif.fr
super kiki

avatar

Féminin Nombre de messages : 3
Age : 37
Localisation : Monchhichiland
Emploi : infirmière en psychiatrie
Date d'inscription : 19/03/2007

MessageSujet: ONI et intersyndicale...   Mar 8 Mai - 9:40

Bonne analyse de la situation... Si Sarko obtient sa majorité, la politique de l'autruche ne pourra nous mener que droit dans le mur!
Mais serons nous capables d'agir? Rappelons nous la dernière "mobilisation" infirmière, il n'y a pas si longtemps:un non-événement.
L'ingrédient principal: cette difficulté qu'ont parfois les syndicats à s'organiser ENSEMBLE, alors même que leurs principales revendications sont semblables.
Aujourd'hui, le temps presse. Nous avons intérêt à vite établir une stratégie commune avant les élections des représentants de l'ordre.
Certains "purs" anti-ordres rechigneront sans doute à présenter leur candidature... Mais soyons pragmatiques: l'Ordre existe, et deux choix s'offrent à nous: bouder, rester campés sur nos beaux principes, et laisser les pro-ordres profiter bien tranquillement de leur nouveau joujou... Ou bien s'adapter, c'est à dire utiliser cet ordre, s'informer de ce qui s'y dit et fait, voire l'influencer... Bref, éviter que tout se fasse dans notre dos!
J'éspère que tous ceux qui refusaient l'Ordre, syndiqués ou non, parviendront à dialoguer, et à faire front. Ensemble. silent
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argrath le Troll
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 46
Age : 51
Emploi : Infirmier en psychiatrie
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: ONI et politique   Mar 8 Mai - 12:32

Il est vrai (d'expérience commune Laughing ) que les syndicats ont parfois des problèmes pour s'entendre. Quelquefois même pour d'excellentes raisons. Mais dans ce cas la ca ne se discute même pas. L'ordre est chose trop importante pour être dirigé par des "élites" venues d'on ne sait ou. D'autant plus que nous avions un espoir de contrebalancement important et qui aurais pu etre une solution durable et interessante aux problèmes des structures ordinales: le HCPP.
Bien sur il est plus qu'imparfait dans tout, de la facon dont il est présenté. Mais capable d'améliorations. Et surtout il répondait enfin au problème insoluble jusque là de collaboration des professions de la santé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-chapelier-fou.forumactif.fr
Diasphine



Féminin Nombre de messages : 10
Localisation : Bordeaux
Emploi : Infirmière
Loisirs : Lecture
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: ONI et politique   Sam 12 Mai - 0:58

Argrath le Troll a écrit:
Il est vrai (d'expérience commune Laughing ) que les syndicats ont parfois des problèmes pour s'entendre. Quelquefois même pour d'excellentes raisons.

Normal, c'est le principe même de la pluralité. Sinon, on autorise un seul syndicat, on oblige tout le monde à y adhérer et tout le monde est d'accord. Enfin, en apparence.
C'est marrant, ça me rappelle quelque chose... Wink

Le résultat des élections est d'assez mauvaises augures pour notre cause, en effet. Mais je ne baisse pas encore les bras.

Il nous reste encore la possibilité de refuser de payer la cotisation (beaucoup sont prêts à le faire).

Et bien sûr, si l'ordre existe, je ne vois pas pourquoi les syndicalistes et les syndiqués ne s'y présenteraient pas (ce que les partisans de l'ordre trouveraient tout à fait logique. Leur conception de la démocratie est assez effrayante ainsi que leur position anti-syndicalisme primaire, ça veut tout dire amha).

Ce que nous reprochons à l'ordre, c'est le manque de transparence et le manque de démocratie (entre autres choses) si en plus nous nous en interdisons l'accès, bonjour l'opacité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argrath le Troll
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 46
Age : 51
Emploi : Infirmier en psychiatrie
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: ONI et politique   Sam 12 Mai - 11:43

Pas d'accord on ne peut pas appeler au bycott et éspérer que les gens votent pour nous. Seuls ceux qui paieront voterons. Et du coté des associations, eux sonneront le rappel des troupes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-chapelier-fou.forumactif.fr
Diasphine



Féminin Nombre de messages : 10
Localisation : Bordeaux
Emploi : Infirmière
Loisirs : Lecture
Date d'inscription : 21/04/2007

MessageSujet: Re: ONI et politique   Jeu 17 Mai - 8:40

Argrath le Troll a écrit:
Pas d'accord on ne peut pas appeler au bycott et éspérer que les gens votent pour nous. Seuls ceux qui paieront voterons. Et du coté des associations, eux sonneront le rappel des troupes.
Evidemment, cela ne vaudrait que pour la 1ère élection.

D'ailleurs, je n'ai pas trouvé les modalités pour l'organisation des premières élections.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Argrath le Troll
Admin
Admin
avatar

Masculin Nombre de messages : 46
Age : 51
Emploi : Infirmier en psychiatrie
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: ONI et politique   Mar 22 Mai - 10:20

Voila. Ca commence.
Citation :

:fleche: http://www.jim.fr/en_direct/pro_societe/e-docs/00/01/67/80/document_actu_pro.phtml
Les infirmières libérales appellent le Président à renoncer à une vision trop structuraliste !

Publié le 22/05/2007
Dunkerque, le mardi 22 mai 2007 – Après avoir rencontré ce matin le personnel et les patients du service d’urgence et d’hémodialyse du centre hospitalier de Dunkerque, Nicolas Sarkozy et Roselyne Bachelot étaient attendus dans l’unité de soins palliatifs de l’hôpital maritime de Zuydcoote. La prise en charge du grand âge et l’accompagnement de la fin de vie seront, avec la nécessité d’une réforme hospitalière, les thèmes essentiels de cette visite. C’est au sein d’une véritable structure d’accueil que ces questions, rapidement balayées pendant la campagne électorale, seront abordées en ces premières heures du mandat de Nicolas Sarkozy. Le choix d’ancrer son discours au sein d’un établissement révèle peut-être que le chef de l’Etat n’a pas pris acte des différentes réflexions des syndicats d’infirmiers libéraux sur ces questions.

Sortir du « tout structure »


Pourtant, dans leurs premiers messages adressés au nouveau chef de l’Etat, tant la Fédération nationale des infirmières (FNI) que Convergence Infirmière (CI) ont souhaité rappeler l’importance de sortir d’une vision trop « structuraliste » de la prise en charge du grand âge et des patients atteints d’affections de longue durée. Convergence Infirmière soulignait ainsi : « Les dernières négociations conventionnelles furent l’occasion pour Convergence Infirmière d’affirmer sa détermination et sa pugnacité face « au tout structure », permettant au Ministère de déclencher une mission de l’IGAS à ce propos ». De même, au lendemain de la prise de pouvoir de Nicolas Sarkozy, la FNI appelait le chef de l’Etat à répondre à son « espérance de sortir de cette vision résolument hospitalocentrée qui nous réduit systématiquement à l’invisibilité dans les rapports et recommandations distribuant les lignes de financement sur des structures alors que nous jouons un rôle de premier plan 24h sur 24h dans la pratique ! ».

La FNI prend au mot Nicolas Sarkozy


Au-delà des questions liées à la prise en charge à domicile, la FNI a souhaité dans ce communiqué prendre au mot le chef de l’Etat, qui à l’occasion de la cérémonie d’installation a affirmé qu’il prenait acte « de l’attente, de l’espérance, de ce besoin de croire à un avenir meilleur qui se sont exprimés si fortement durant la campagne qui vient de s’achever ». Cette déclaration solennelle a été l’occasion pour le syndicat d’infirmières libérales de rappeler ses "espérances", qui concernent l’amélioration de la sécurité et de la qualité des soins, la nécessité d’adopter une « vision moderne du rôle d’infirmier de proximité » ou encore la mise en place d’un nouveau « cursus universitaire infirmier ».
A.H.

La boite de Pandore est ouverte Mesdames et Messieurs.
Bienvenue dans un monde libéral armé par les structures ordinales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://le-chapelier-fou.forumactif.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ONI et politique   

Revenir en haut Aller en bas
 
ONI et politique
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Paas , ou les "bienfaits " d'une politique de hedg
» UPR Asselineau: parti politique qui dit des choses passionnantes sur l'€mpire...
» Les législatives animent la scène politique...vos contributions
» Délocalisations, normes du travail et politique d'emploi
» Marché des changes: Un dinar trop faible arrange-t-il vraiment l’Algérie ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Chapelier Fou :: Les différentes professions :: Les Professions dotées d'une structure ordinale :: Infirmiers-
Sauter vers: